Un nouveau départ pour le FARE18 novembre 2009

Dix ans après la création du FARE à Vienne, le réseau présente un bilan riche en succès. Nous avons taclé le racisme et les autres formes d’intolérance dans les stades, et provoqué des changements dans les lieux de décision des instances dirigeantes du football. Notre Semaine d’action annuelle a bénéficié d’une pléthore d’activités au niveau du football de base, alors que l’élite participe désormais régulièrement aux campagnes contre le racisme, dans le cadre de compétitions internationales suivies par des millions de personnes.
L’échelle des actions du réseau a évolué de manière spectaculaire, pour compter aujourd’hui des partenaires dans 40 pays environ. En revanche, l'organisation du FARE ne s'est pas développée au même rythme, et elle est désormais moins en phase avec son activité et sa croissance. C'est pourquoi nous avons besoin aujourd'hui de structures plus formelles et démocratiques, afin de fournir la transparence et d'assurer la responsabilité que méritent les supporteurs et les donateurs.
Depuis plusieurs mois, le FARE analyse son mode de gouvernance en consultant de nombreux activistes répartis dans toute l’Europe, et la marche à suivre est désormais claire. Le FARE va quitter le statut de réseau souple d’organisations et partenaires nationaux pour renaître sous la forme d’une ONG internationale de plein droit.
Le « nouveau » FARE sera ouvert à l’adhésion (pour les organisations et les particuliers), et il disposera d’une assemblée pour en assurer un contrôle démocratique, d’un comité directeur élu pour gérer l’organisation entre les assemblées, ainsi que d’un secrétariat professionnel offrant tout le soutien nécessaire. Nous avons déjà fait beaucoup de travail préparatoire en amont, notamment sur les statuts provisoires permettant à tous ces aspects de fonctionner en osmose.
L’étape suivante se tiendra du 12 au 14 décembre, au Franz-Horr-Stadion de Vienne, l’enceinte du FK Austria Wien : c’est là que sera organisé un nouvel évènement historique par FairPlay, le partenaire autrichien du FARE. Cette grande conférence aura deux objectifs : fêter les réussites du FARE et analyser les défis à venir, ainsi que donner une constitution démocratique au FARE qui réponde aux inquiétudes de ses membres. Les participants devront notamment se prononcer sur les nouveaux statuts et élire un comité directeur intérimaire.
La création d’un petit secrétariat FARE est également en cours. L'objectif n'est pas de transformer le FARE en organe bureaucratique. Au contraire, le but est d'assurer un soutien plus efficace à nos partenaires qui mènent les campagnes sur le terrain, et de communiquer ce que nous faisons à la « famille du football » ainsi qu’au monde entier.

Le FARE vit une période passionnante, avec notamment le développement d’un projet en Europe de l’Est pour s’attaquer à l’intolérance dans le sport et en dehors en Pologne et en Ukraine, dans le cadre du Championnat d’Europe de l’UEFA 2012, ainsi que dans les pays voisins. En muant d’un réseau liant de petits groupes d’activistes dédiés en une entité démocratique basée sur l'adhésion et soutenue par des employés professionnels, le FARE entend que la décennie qui arrive soit encore plus productive que celle qui vient de s'achever.