Mondiali Antirazzisti : les femmes sortent gagnantes14 juillet 2008

Le Mondiali Antirazzisti a été affecté par la nouvelle d'un viol qui aurait eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi à proximité du terrain réservé à la manifestation.

Même si les organisateurs (contrairement à ce qu’affirment certains médias) ne voient aucun rapport entre cette nouvelle et le Mondiali, ils ont décidé d'arrêter les matchs et de convoquer une assemblée sur le thème « lutte contre le sexisme et l’homophobie ». Cette décision a été prise afin de réagir au comportement macho de certains invités qui contrastent pleinement avec les valeurs préconisées par la manifestation.

Comme le suggèrent les lignes directrices du Mondiali, tous les problèmes qui sont survenus jusqu'à présent ont été abordés conjointement par les organisateurs et les participants, de sorte que nous avons pu nous lancer en l’espèce dans une réflexion commune qui a montré qu´il est nécessaire d’accorder une plus grande importance aux thèmes du sexisme et de l’harcèlement sexuel des femmes.

De nombreuses propositions ont été faites et nous analyserons les meilleures d’entre elle au cours des 12 prochains mois, afin de comprendre la façon dont le Mondiali peut évoluer et de trouver un moyen de le consolider. Quoiqu’il en soit, le Mondiali 2009 sera focalisé sur les thèmes liés au genre sexuel. Les participants, mais aussi les « visiteurs spontanés » seront invités à s’y impliquer, afin de sensibiliser l’ensemble du public à cette forme perfide de discrimination.

Après l’assemblée, les organisateurs ont décidé d'annuler les phases finales de tous les tournois et de remettre seulement deux coupes. La « Coupe des invisibles » a été attribuée aux quatre équipes du Congo, du Ghana, de Gambie et de Cuba à qui un visa d'entrée n'avait pas été délivré. Cette coupe doit mettre en avant que le Mondiali est une fête contre le racisme et un engagement pour la liberté de déplacement, sans barrières ni empreintes digitales.

La coupe principale, « Mondiali Antirazzisti Cup », a été remise aux quatre équipes féminines du tournoi : Heidis et Perles del Turia de Valence/Espagne, Frisk og Svedig de Copenhague et Csapsa Femminile. Cette coupe symbolise la promesse pour l'année prochaine d'un nouveau départ, lequel doit garantir que le Mondiali reste un lieu de rencontre, de dialogue et de discussion – mais aussi et surtout un lieu où le respect pour autrui, femmes et hommes, doit rester au centre des préoccupations.

Il serait absurde de réduire ces cinq journées de fête et de sport à quelques scènes abominables. Nous tenons à souligner que l’atmosphère pendant ce Mondiali était la même que d’habitude, empreinte d’amitié et de plein engagement social et culturel, comme le prouve la forte participation à l’assemblée par la plupart des équipes. Après la remise des coupes, de nombreuses équipes ont accepté l'invitation des organisateurs à former des équipes mixtes et à jouer ensemble sur une base non compétitive.

Enfin, nous souhaitons exprimer notre étonnement sur l’importance accordée par la presse italienne au Mondiali – une importance qui toutefois n’a concerné ni les programmes, projets et discussions, mais uniquement dans les pages réservées aux articles sur les délits et crimes.