FARE souligne le rôle positif du sport dans la lutte contre le racisme22 novembre 2003

Les représentants de FARE ont récemment été invités à présenter un discours lors de la réception de l’UEFA à l’occasion de la journée d’ouverture du Forum européen du Sport à Vérone (21 et 22 novembre 2003). L’UEFA a choisi comme thème « Unis contre le racisme » pour coïncider avec le lancement de l’Année européenne de l’éducation par le sport 2004. Plus de 100 fédérations sportives, ministères des sports et institutions de l’Union européennes étaient présents.

Dans son allocution d’ouverture, le vice-président de l’UEFA et président de la fédération norvégienne de football Per Omdal a souligné que le football a le pouvoir de dépasser les différences ethniques, raciales et religieuses, et que plus de 20 millions de joueurs de football actifs en Europe démontrent l’important rôle d’intégration du football. Omdal a déclaré que l’UEFA est ravie de travailler en coopération avec FARE pour lutter contre le racisme dans le jeu, et que l’UEFA « n’aura pas de cesse que le fléau du racisme ne soit chassé des terrains de football ». D’autres officiels du football étaient présents, notamment Senes Erzik, vice-président de l’UEFA, Mathieu Sprengers, président de la Fédération néerlandaise de football, ainsi que Lars-Christer Olsson, prochain directeur général de l’UEFA à partir du 1er janvier 2004.

Lors de son discours, Piara Powar de l’organisation partenaire de FARE « Kick it Out », a relevé le succès de la Semaine d’action FARE organisée en octobre dernier, avec plusieurs centaines de manifestations et d’initiatives différentes dans 24 pays européens.

Dans le cadre du Forum européen du Sport, FARE a également participé à un atelier sur le thème « Le sport comme facteur d’intégration sociale ». Kurt Wachter de FairPlay a souligné la nécessité de prendre des mesures antiracistes dans le sport en vue de l’élargissement de l’Union européenne.

Les conclusions de l’atelier qui ont été publiées soulignent « le rôle positif du sport dans l’inclusion de minorités ethniques et d’immigrants ainsi que dans la lutte contre le racisme et la xénophobie ».

Cliquer ici pour lire les conclusions en entier :