Fans, Fair-play et Mondial de la FIFA 200623 juin 2005

FARE présent au Forum de la Culture Foot de Nuremberg

L'Académie allemande de la culture footballistique (Deutsche Akademie für Fußballkultur) met à profit la demi-finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA pour explorer à fond la dimension culturelle, éducative et sociale du Mondial 2006 qui se profile à l'horizon.

Sous le slogan « Fans, Fair-play et valeurs Footballistiques », les responsables du Mondial, les représentants des supporters, les universitaires et les membres de FARE débattent les 24 et 25 juin 2005 dans le cadre du Forum de la Culture Foot (Forum Spielkultur) à Nuremberg.

Le travail du réseau FARE (Football Against Racism in Europe – Football contre le racisme en Europe) constituera lui aussi l'un des axes thématiques de ce forum organisé par le magazine sportif Kicker et la ville de Nuremberg. Partenaire allemand de FARE, l'association Flutlicht (qui prône une culture du football non-raciste) a déjà prêté main-forte à l'équipe organisatrice de l'Académie pour concocter les contenus du forum.

Au Centre de formation de la Gewerbemuseumplatz, FARE sera représenté non seulement à travers un stand d'information et une mini-exposition, mais également dans deux forums de discussion. Lors du premier, Gerd Dembowski, de Flutlicht, aura avec Anthony Baffoe (ex-capitaine de l'équipe nationale ghanéenne et aujourd'hui télécommentateur sportif), ayant évolué en tant que professionnel à la Bundesliga et fort d'une solide expérience internationale, un débat portant notamment sur le thème du « Football partisan du fair-play – contre la discrimination, pour l'équité et la tolérance » [25/06/05, 10h30, Fabersaal]. Flutlicht travaille actuellement sur une exposition itinérante bilingue intitulée « Different Roots – One Game. Migration et minorités ethniques dans le football européen. »

Animé par Christof Siemes, reporter-culte au quotidien « die Zeit », le second forum réunira le représentant de FARE Kurt Wachter (FairPlay, Vienne) et Jürgen Rollmann (ancien gardien de but de la Bundesliga, aujourd'hui coordinateur du gouvernement allemand pour la Coupe du Monde de la FIFA 2006), Wolfgang Bader (campagne « L'Allemagne marque » du Goethe Institut), Jochen Hieber (responsable culturel du Globe du Football et rédacteur en chef de la revue « Anstoss », dédiée au programme artistique et culturel entourant la Coupe du Monde de la FIFA 2006) et Julia Lehner (déléguée aux affaires culturelles à la ville de Nuremberg). Sous l'intitulé « Culture foot globale et locale : les valeurs progressent-elles partout dans le jeu ? » (« Fußballkultur global und lokal: Überall mehr Werte im Spiel ? »), ce forum cherchera à mesurer l'utilité culturelle et politique des programmes et projets menés dans le cadre de la Coupe du monde de la FIFA 2006 [25/06/2005, 14 heures, Fabersaal].

Suite au fructueux programme antiracisme mis en place durant l'EURO 2004 au Portugal, FARE entend également s'engager activement dans la lutte contre le racisme et la discrimination lors des championnats du monde 2006 qui auront lieu en Allemagne.

Un thème qui sera certainement lui aussi abordé lors de la table ronde « Le monde comme invité – le fan incarcéré ? » (« Die Welt zu Gast – der Fan im Knast ? »), à laquelle participeront également, outre le Prof. Gunter A. Pilz (conseiller « supporters » auprès de la FIFA, de l'UEFA, et de la DFB – la Fédération allemande de football) et Gerhard Schlögl (de la police de Nuremberg, expert en ce qui touche aux supporters et à la sécurité), Kevin Miles (de l'association Football Supporters International), Thomas Schneider (du bureau de coordination des projets des supporters allemands) et Wilko Zicht (de la Fédération des supporters allemands actifs – BAFF), tous trois partenaires FARE [24/06/2005, 19h10, Fabersaal].

À l'occasion de la demi-finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA, la FIFA organise également pour la quatrième fois sa « Journée internationale contre la discrimination ». La FIFA utilisera les matches de demi-finale se déroulant à Nuremberg et Hanovre pour mener des actions ciblées contre le racisme.