La double honte de Bernabeu24 novembre 2004

Les supporters du Real Madrid ont apporté la honte sur le stade Bernabeu, moins d’une semaine après les scènes honteuses qui ont choqué la communauté internationale du football.

Cet épisode le plus récent s’est produit le mardi 23 novembre 2004, pendant le match de Ligue des Champions de l’UEFA opposant le Real Madrid au Bayer Leverkusen. Une fois de plus, les spectateurs espagnols ont imité les cris de singe à chaque fois que le joueur Roque Junior de Leverkusen était en possession du ballon.

Des caméras de télévision ont montré des petits groupes de supporters du Real Madrid arborant de nombreux tatouages et des croix gammées nazies et faisant à maintes reprises le salut nazi. Des bannières néonazies allemandes ont également été brandies. Les forces de l’ordre et la police n’ont apparemment expulsé aucun supporter pour comportement raciste.

Précédents incidents au stade Bernabeu
La semaine dernière, les joueurs noirs de l’équipe d’Angleterre avaient subi des insultes similaires lors d’un match amical contre l’Espagne, également au stade Bernabeu. Ces incidents étaient si graves qu’ils ont déclenché un véritable tumulte au sein de la communauté internationale. Ce match relevait de la juridiction de la FIFA, laquelle a engagé une enquête.

UEFA
Ce tout dernier incident, qui s’est produit lors d’un match de Ligue des Champions, relève du contrôle de l’UEFA, laquelle attend le rapport de l’arbitre avant de prendre des mesures. Auparavant, l’UEFA avait sanctionné le comportement raciste des supporters de certains clubs en condamnant ceux-ci à payer une amende. L’UEFA a également le pouvoir d’insister pour que les clubs jouent un certain nombre de leurs matches à huis clos, voire de leur interdire la participation à certaines compétitions en cas extrême.

William Gaillard, porte-parole de l’UEFA, a déclaré: « La sanction dépend de la gravité de l’affaire. Elle peut consister à obliger l’équipe à jouer à l’extérieur ou à huis clos, mais peut aussi aller jusqu’à l’exclusion de l’équipe. La sanction dépend de ce qui est relaté, des incidents précédents, et nous pouvons également chercher d’autres preuves sur vidéo. Les rapports de l’arbitre et du délégué du match sont présentés 48 heures après le match. Si des chants racistes sont relatés, ils sont transmis à l’Instance de contrôle et de discipline de l’UEFA. »

Avec l’argent des amendes, l’UEFA soutient les causes caritatives, dont fait notamment partie FARE. Celle-ci utilise ces fonds pour réduire le racisme dans le cadre d’initiatives éducatives et très influentes telles que notre « Hotline contre le racisme », qui est restée ouverte tout au long de l’Euro 2004.