Participation record à la Semaine d’action contre le racisme dans le football14 octobre 2003

Un jour avant le coup d’envoi de la quatrième Semaine d’action contre le racisme et la discrimination dans le football en Europe (du 16 au 28 octobre), il est déjà clair qu’elle enregistrera une participation record : dans 23 pays européens, plus de 300 groupes de supporters, clubs, fédérations nationales et organisations de minorités ethniques et de migrants participeront à la Semaine d’action du réseau FARE (Football Against Racism in Europe). Comme dans les années précédentes, la Semaine d’action FARE est soutenue financièrement par le Programme Anti-discrimination de la Commission européenne et par l’UEFA.

Fait particulièrement encourageant cette année : le fort engagement des autorités dirigeantes du football et des associations antiracistes en Europe centrale et de l’Est, où, dans certains pays, le racisme dans les stades de football constitue un grave problème.

Lors des prochains matches à domicile des clubs de Belgrade Red Star, FK Rad et Partizan, le participant à la Ligue des Champions, les joueurs présenteront un carton rouge contre le racisme pendant la présentation des équipes. En Slovaquie, la Fédération nationale de football, en coopération avec l’association partenaire de FARE People against Racism, consacrera tout un match de première division à la lutte contre le racisme : toutes les équipes brandiront un carton rouge au racisme avant le coup d’envoi. Des activités contre le racisme seront également organisées dans les stades en Roumanie et en Ukraine. D’autres manifestations auront lieu en Pologne, Macédoine, Croatie, Azerbaïdjan, Hongrie et Biélorussie.

La participation de l’ensemble des 92 clubs de football professionnels anglais à la Semaine d’action marquera les efforts entrepris au plan paneuropéen pour chasser le racisme du football. Des dizaines de milliers de supporters du club Arsenal brandiront des messages contre le racisme pendant le match à Highbury, et des journées antiracistes seront organisées dans tout le pays.

Pour la première fois, des clubs renommés des Pays-Bas s’associent à la campagne FARE : des joueurs des clubs PSV Eindhoven et Ajax montreront le carton rouge au racisme, le programme du match sera consacré au problème du racisme et un clip vidéo antiraciste sera projeté sur grand écran dans le stade.

En Autriche, parmi d’autres activités, des manifestations seront organisées dans le stades lors des matches du club champion en titre Austria de Vienne et de son poursuivant le Grazer AK. Des supporters du Vienna Sportklub ont produit un fanzine bilingue avec leurs homologues du club ASK Inter Bratislava (Slovaquie). La campagne norvégienne Show Racism the Red Card a organisé une compétition scolaire pendant laquelle des joueurs ont visité des écoles. Pendant la Semaine d’action, des cérémonies de remise de prix se déroulement pendant la mi-temps des matches à domicile des clubs de première division SK Brann Bergen, Tromso IL, SFK Lyn Oslo et Lillestrom SK.

L’UEFA ne soutient pas seulement financièrement la Semaine d’action FARE, mais également personnellement : l’équipe du personnel de l’UEFA jouera contre l’Organisation sportive helvético-africaine de Genève au stade de Colovray à Nyon. L’organe dirigeant du football européen participe également à l’organisation d’une exposition préparée par FARE à l’entrée de sa Maison du football européen à Nyon.

Dans le cadre de sa Semaine d’action prolongée, FARE a également appelé à agir contre l’homophobie dans le sport. Une conférence animée par la Foundation Homosport Netherlands au stade olympique d’Amsterdam constitue l’une des tentatives pour trouver des moyens pour s’attaquer à ce sujet tabou.