L’endémie du racisme dans le football08 mai 2004

Une enquête menée par le journal Mirror au Royaume-Uni a montré que le racisme reste endémique au plus haut niveau du jeu. Selon l’article du Mirror, bien que les joueurs noirs aient énormément progressé sur les terrains en tant que joueurs, ils sont très peu nombreux au sein des structures de contrôle du jeu.

Il semble que les joueurs noirs rencontrent certains obstacles lorsqu’il s’agit d’accéder à un poste à responsabilités. Sur les 20 managers de Premiership, aucun n’est noir. Ou encore : sur 21 arbitres centraux et 40 arbitres assistants, un seulement est noir.

John Barnes, l’ancienne star de Liverpool et de l’équipe d’Angleterre, est l’un des quelques joueurs noirs qui ont réussi à accéder à un poste à responsabilités, durant une courte période à la barre du Celtic. « Si cette situation reste la même dans 10 ou 20 ans, il faudra se poser de sérieuses questions. Des obstacles restent à franchir si nous voulons voir plus de noirs accéder aux postes à responsabilités. Toutefois, j’espère que ce ne sera qu’une question de temps avant qu’un changement ne se fasse sentir. »

Piara Powar, membre de l’association Kick It Out partenaire de FARE a ajouté : « Il y a encore du pain sur la planche pour aborder le problème de la faible représentation des minorités ethniques dans le football. »

Pour lire l’article dans son intégralité, consulter le site du Mirror.