Eigenrauch condamne les racistes12 juillet 2005

Yves Eigenrauch, ancien joueur professionnel du FC Schalke 04, a récemment raconté son expérience du racisme pendant sa carrière dans le club de Première Ligue allemande. Le débat public a eu lieu lors du Mondiali Antirazzisti, le tournoi de football antiraciste sponsorisé par FARE et qui se déroule chaque année en Italie.

Yves Eigenrauch, qui a gagné la coupe de l’UEFA avec Schalke en 1997, a raconté au public comment il avait été appelé à lutter contre le racisme au début des années 1990 :

« À l’époque, on entendait pendant les matches les cris de singe qui étaient adressés aux joueurs de couleur. J’avais déjà été confronté à ce problème à l’école, car il y avait beaucoup d’enfants turcs parmi les élèves. En 1992, lorsque le groupe de supporters de Schalke a abordé ce problème avec Andreas Müller, Jens Lehmann et moi-même, nous avons tout de suite accepté de participer à la distribution de tracts dans le centre ville de Gelsenkirchen. »

Heiko Schlesselmann a participé avec Yves Eigenrauch à la discussion. Le supporter du St. Pauli et activiste antiraciste décrit la situation dans la ligue régionale allemande de la manière suivante :

« À chaque fois que nous jouons à l’extérieur, nous sommes 'accueillis' par des houligans néonazis, car nous avons la réputation d’un club de football de gauche. Ils apportent leurs symboles et leurs t-shirts dans les stades, sans que les clubs de la ligue régionale semblent s’en soucier. »

« En avril, nous avons joué à Chemnitz, dans l’Est de l’Allemagne. Nous avions apporté une banderole pour commémorer la libération du fascisme il y a 60 ans, mais nous n’avions pas le droit de l’accrocher. En revanche, les supporters de Chemnitz ont pu montrer le « Reichskriegsflagge » avec le nombre 88 qui correspond à HH, ce qui signifie « Heil Hitler ». Les membres du service d’ordre et la police semblent aveugles d’un œil ».

Yves Eigenrauch, qui a joué 229 fois pour le club Schalke 04, est un exemple éclatant de ce que peut obtenir un joueur professionnel dans la lutte contre le racisme. Une fois, alors qu’il ne pouvait pas jouer à cause d’une blessure, il a abordé un supporter de Schalke qui brandissait un drapeau portant un texte raciste. Plus tard, le supporter a été interdit de stade.